dimanche 20 février 2011

La semaine se termine et nous avons pu accomplir diverses choses ici à Bujumbura où nous sommes établis depuis maintenant presque 3 semaines. Notre projet se concrétise doucement et tout se met en place au bon moment avec les bonnes personnes.

Nous avons de la chance , car tous les gens rencontrés pour faire des contacts sont très intéressés au projet orthopédique que nous leur présentons.

Lundi le 14 février, nous sommes allés faire des chirurgies au Centre Médico Chirurgicale Chrétien.

La première chirurgie était un jeune homme de 28 ans, avec section de tendons extenseurs de sa cheville gche. Sa blessure datait d’un mois et les tendons étaient retractés et entourés de cicatrices. Le patient est arrivé tôt le matin, mais finalement avec plusieurs délais comme stérilisation pas prête,  il a été opérer vers 11 hres 30 le matin. La deuxième chirurgie , était un corps étranger dans le coude  qui était des débris de grenade et finalement le troisième cas était exérèse de broches au pied droit chez un monsieur de 60 ans. Il avait ses broches depuis des années et ne savait pas. Son pied lui faisait mal.

Le personnel médical et nursing sont très coopérants et essai de nous faciliter les choses. Ils travaillent avec nous, et sont contents de le faire. Après la chirurgie ils nous servent un thé sucré , malgré la chaleur et ensuite nous préparons l’autre chirurgie. La stérilisation est faite dans le poupinel ou bien dans l’autoclave. Tous les instruments sont pèle mêle dans une boite de stainless steel et il est parfois difficile de trouver le bon instrument dans la boite. Les champs stériles sont vieux et usés parfois avec des petits trous. Au CMCC , les blouses de chirurgies sont très très désuètes , vieilles et usées. Ce qui nous a donné l’idée , d’aller acheter du tissus ce week-end et d’en faire fabriquer une douzaine , avec de nouveaux champs stériles également par un couturier du Burundi.

Notre matériel médical que nous avons commandé des Indes est finalement arrivé hier soir par avion , que notre Cher ami Barnabé nous a aidé à dédouaner sans problème et avec un coût minime. Donc, nous avons des prothèses de Moore, clou de Kuntshner, plaques et vis, garrot et beaucoup d’outils chirurgicaux. Avec le matériel donné des hopitaux du Canada, et surtout le SIGN Nail nous commençons à avoir un équipement adéquat pour travailler.

Mercredi nous avons travaillé à l’hôpital Roi Khaled et le SIGN Nail a été installé à un patient de 46 ans qui était accidenté dans un accident d’auto-moto,depuis le 2 janvier 2011. En fait il avait une fracture bifocale du Tibia et fracture communitive du fémur, une fracture du col fémoral qui n’est pas encore opéré et un genou ligamentaire. Tout cela sur la même jambe! Ainsi deux clous de SIGN ont été installés . Un au fémur et un au tibia. C’était le premier SIGN Nail au Burundi!

Le chirurgien qui a assisté Christopher , Dr. Jean-Claude Niyondiko, est un chirurgien de chirurgie générale avec formation en orthopédie . Il est très dynamique et est très intéressé de travailler avec nous. Il a offert de travailler à l’hôpital tous les lundis, mercredis et vendredi matin avec lui. Tout sera plus facile avec lui, car il peut céduler les cas sur son temps opératoire. Et il est très bon aussi. Il a étudié en France 2 ans pour sa formation, et a beaucoup l’allure française. Il a décidé de revenir dans son pays y travailler ,pas pour le salaire, mais pour les gens de son pays. Son salaire est très peu à l’hôpital et il doit faire des gardes dans d’autres établissements pour gagner un peu plus d’argent.

Nous avons fait une greffe osseuse du tibia avec plaque et vis à une femme de 46 ans au CMCC. J’ai assisté Dr. Antoine chirurgien général pour une laparatomie et finalement tant qu’à y être il lui a fait une abdominoplastie partielle.

Nous avons un local pour  faire une réserve de notre matériel à l’hôpital Roi khaled. C’est très pratique et nous n’avons pas à transporter notre matériel à tous les jours. Nous devons préparer nos plateaux de chirurgies nous-même faire le lavage des instruments et s’occuper d’aller les  porter à la stérilisation.

Hier Christopher et moi sommes allés faire la tournée des patients opérés cette semaine. Tous avaient le sourire et semblaient heureux enfin que, quelqu’un les avait pris en charge. Ils pourront quitter l’hôpital après la guérison et pourrons continuer leur vie. Il y a des patients qui sont hospitalisés depuis de mois et même des années à cet hôpital en attente d’une chirurgie. Il y a des cas ou il est trop tard, et ils devront vivre avec leur handicap permanent faute de n’avoir pas été opérer précocement.

Samedi apès midi a été relaxe. Nous avons fait de la marche et du jogging avec toute l’équipe du Bloc opératoire. Par la suite nous sommes tous allés au restaurant et avons fait la fête. Nous avons dansé au rythme de la musique Burundaise!!

Cette entrée a été publiée dans Mission 2011. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *