Au Pays des Pharaons : EGYPTE

Depuis plus d’une semaine nous sommes au Caire . La plus grande ville de l’Afrique ou l’Islam y a sa  place à 90%. Avec Les 20 millions d’habitants qui y habitent elle se  caractérise de bouleversante par sa perpétuelle agitation, son tumulte, sa diversité qui règne dans cette ville polluée, sale mais attachante.  Le Caire a un pied dans le Moyen-Age et l’autre dans la modernité: nous pouvons y franchir les siècles en quelques instants. Des rues du Caire Islamique aux pyramides de Giza, nous n’avons qu’à faire quelques kilomètres… et l’on remonte quatre mille  ans dans l’histoire.

Pyramides de Giza

L’air y est particulièrement sec, seul le Nil fait que l’on y retrouve pas totalement le climat Saharien. La flore semble mal respirer avec cet air qui nous parait insalubre et dense. Les papyrus, palmiers, acacias, poincianas suffoquent sous cette poussière de sable. La végétation se fait rare, aucune trace de nature dans cette région urbaine.

Les gens y sont attachants, disponibles , soucieux de notre bien-être , rassurants. Que l’on prenne le taxi ou l’autobus la langue est une contrainte. Par chance, Il y a toujours un ami Egyptien que nous pouvons téléphoner pour expliquer  le trajet au chauffeur de taxi en Arabic. Il est très difficile de s’orienter dans la ville.. Les points cardinaux sont identifiables que lorsque nous voyons un Musulman faire sa prière en direction de l’est! Nous entendons les prières  5 fois par jour provenant des gens qui prient des mosquées, ou celles-ci sont présentes à tous les coins de rue. Elles nous font pénétrer dans l’Islam et nous finissons par nous faire bercer au son du chant qui l’accompagne.

Nous habitons le Madinet Nasr, grand quartier modeste ou fourmille les activitées des petits marchés avec leur étalages de fruits en formes de pyramides de toutes les couleurs, de légumes en abondance et bien sûr de ses épices odorantes de safran , de cumin, de feuilles de laurier, de curry qui nous enivrent à exiter nos papilles. Quoi demander de plus frais aussi… les poulets qui sont dans de petites cages , pas trop entassés et qui attendent : car juste à côté c’est le déplumage et le rotissage sur broche et c’est payer et emporter!

Les Egyptiens dorment peu, ce qui fait que la ville est en constante agitation. Les magasins sont ouverts 24/24 .

Dr. Yasser Elbatrawy spécialiste de la technique d'Ilizarov

Nous devons nous adapter à l’horaire de notre hôte Dr. Elbatrawy. Nous débutons les cliniques en fin d’après-midi et terminons souvent tard la nuit après de longues chirurgies. La nuit dernière nous avons assister Dr. Elbatrawy et Dr. Mohammed pour  un patient de 26 ans . Il ont fait 3 chirurgies sur le même patient . L’opération a duré 7 heures. Une exision de  6 ostéochondromes (multiples excroissances de la surface externe de l’os) avec  2 ostéotomies ( qui veut dire section  d’un os long) du tibia et un du fémur. Ensuite correction par Ilizarov du coxa-valga. ( qui veut dire malalignement de la hanche). Tout a été effectué sur le membre inférieur gauche.

Nous avons aussi assisté à une opération pour faire allonger les deux jambes (tibias) d’une femme naine ( achondroplastique), par un fixateur Ilizarov. Elle gardera ce fixateur circulaire autour de ses jambes pendant des mois avant que ses os soient allongées et consolidées à la longueur voulue.  Elle ajuste le fixateur elle-même en rajoutant un quart de mm trois fois par jour. Elle semble être très heureuse de toute la procédure et du grand changement que cela apportera dans sa vie.

Discussion pré-op

Les jambes prêtes à allonger

Cette semaine nous aurons d’autres expériences enrichissantes, sûrement. Par contre, Nous attendons avec impatience de rencontrer   Ramses II et Toutankamon. Qui sait?

A bientôt,  Danièle et Christopher

 

 

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Au Pays des Pharaons : EGYPTE

  1. Sereine-Marie Nkuyehasi dit :

    Bonjour Danièle et Christopher!!

    J’ai appris votre histoire à la radio Canada/Gatineau -ottawa!!

    Je m’appelle Sereine-Marie ,Canadienne d’origine burundaise.
    J’ai été touché de votre soutien que vous allez offrir à l’Egypte et à mon pays
    d’origine Burundi!!

    Je veux vous suivre et vous encourager tout long de vos séjours en Afrique!!
    Arrivés au Burundi, J’ai informé mon Père qui est Pharmacien ,de venir vous donner
    un coup de main, je sais pas en quoi,mais je vous mettrai en contact si vous le souhaitez…

    Moi,je suis née en exil au Rwanda,j’ai jamais eu la chance de voir mon propre pays d’origine depuis!!

    Merci et bon voyage!!

    Sereine-Marie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *